15 conseils pour un réveillon gourmand et raisonnable (1/2)

 

Les repas de fêtes sont des moments de convivialité et de détente par excellence. Sauf contre-indication médicale, il n’est pas question de gâcher son plaisir par des restrictions diététiques inopportunes. En réalité, tout est une question de gestion et de bon sens.

La devise : « pas d’excès, ni dans un sens, ni dans l’autre. »

 

1. Prenez un petit-déjeuner protéiné 

  • 2 tranches de pain (aux céréales, complet, seigle)
  • 2 tranches de jambon blanc ou de dinde
  • 100g de fromage blanc 0%
  • 1 thé sans sucre

 

2. Soyez raisonnable

C'est sûr, ce n'est pas forcément très enthousiasmant de se retrouver devant un festin en devant ce restreindre. Mais pensez aux bénéfices que cela va apporter à votre silhouette. Vous avez pris un tranche de foie gras. Est-ce vraiment raisonnable d'en prendre une seconde ?

 

3. Évitez les restes

Vous savez d’avance que certains plats vont vous rester sur les bras quelques jours après. Et pourtant, cela ne vous empêche pas de vous dire : « Si je diminue les quantités, il n’y en aura jamais assez pour se resservir ». Préparez votre repas juste pour le nombre de convives prévu + 1 personne. Cela vous évitera de perdre la moitié de vos invités avant la fin du repas et d'avoir à boulotter les restes durant les trois jours suivants, sous prétexte de ne pas vouloir gâcher.

 

4. Prévoyez du pain de seigle

Riche en fibres solubles il freine la digestion des sucres. Si vous êtes invités pas de soucis dîtes à l'hôte que vous vous chargez du pain. Si, si, vous y tenez, ça vous fait plaisir ! Prenez le chez un boulanger artisanal afin d’être sur qu’il ne soit confectionné qu’avec de la farine de seigle complète.

 

5. Ne vous jetez pas sur l’apéritif

Afin de préserver votre appétit, misez sur les bâtonnets de crudités, les tomates-cerises etc. Si vous êtes invité, avalez un fruit ou un laitage avant de partir ou pourquoi pas une petite salade de crudités pour être sur de ne pas y arriver la faim au ventre.

 

6. Savourez

Au lieu de manger de manière compulsive et par réflexe, prenez le temps de regarder l'aliment, de le sentir... Savourez chaque bouchés en laissant les arômes se libérer sous votre palais et en prenant le temps de mâcher. Prenez le temps de poser votre fourchette et de discuter avec tata Odette assise juste en face de vous et que vous voyez si rarement.

 

7. Equilibrez votre repas

Pour cela, évitez de vous resservir systématiquement et servez vous des petites quantités. De cette façon, vous ne refuserez aucun plat.

 

A suivre...