Les repas de fêtes sont des moments de convivialité et de détente par excellence. Sauf contre-indication médicale, il n’est pas question de gâcher son plaisir par des restrictions diététiques inopportunes. En réalité, tout est une question de gestion et de bon sens.

La devise : « pas d’excès, ni dans un sens, ni dans l’autre. »

 

Suite...

 

8. Misez sur les fruits de mer ou les crustacés

Donnez-vous en à cœur joie sur les huîtres, les crustacés et le homard. Les produits de la mer sont généralement plus diététiques pour votre ligne que le foie gras et les toasts et sont tout aussi bons et festifs. Favorisez le jus de citron pour assaisonner au lieu du pain, du beurre et de la mayonnaise. 

 

9. Ne négligez pas les végétaux

En crudités (à l'apéritif), en cuidités (au plat principal), en salade (au fromage) et en fruit (au dessert), ils seront vos meilleurs alliés. En effet, ils limiteront l'absorption des graisses et sucres que vous consommerez et permettront d'être plus raisonnable.

 

10. Oubliez le fromage 

Si vous souhaitez profiter de la suite, mieux vaux faire l'impasse. Sinon privilégiez les fromages à tartiner (Boursin, Carré frais) souvent plus light en graisses que les fromages à pâtes molles (Brie, Camembert) et à pâtes durs (Cantal, Emmental).

 

11. Prenez du dessert bien sûr

Là encore, vous n’êtes pas obligé de prendre une énorme portion. Une petite part suffira amplement.

 

12. Demandez deux verres 

L’un pour le vin si vous en buvez. L’autre pour l’eau. Et videz plus volontiers le second que le premier… Mettez vous en objectif de boire 2 grands verres d'eau avant chaque verre de vin. En ce qui concerne les sodas et les jus de fruits autorisez vous 1 verre uniquement pour l'apéritif.

 

13. Finissez par un thé vert

A partir du 24 décembre et pendant 2 semaines, finissez votre repas du soir par un thé vert bien connu pour faciliter l'utilisation des graisses par l'organisme.

 

14. Laissez le chocolat tranquille

C'est vrai que c'est tentant d'en emporter quelques-uns pour les picorer devant la télé ou dans sa chambre. Sauf qu'avec tout ce que vous vous êtes déjà empiffrée mieux vaut éviter. En revanche si le besoin est incontrôlable autorisez vous 3 petits chocolats à la collation.

 

15. Ne pas vous peser le lendemain

Faire l'impasse sur la balance est encore le meilleur moyen de ne pas se prendre deux kilos dans la tronche (les fesses, ici, en l’occurrence). L'expression « Pas vue, pas prise » n'a jamais été aussi vraie. Pesez vous la semaine d'après et profitez en pour faire du sport vous pourriez avoir une agréable surprise sur la balance.